Chauvigny vers l’élite mondiale

medium_PICT0163.2.JPG

Le circuit Jacky Grenier à Chauvigny recevra, les 19 et 20 mai, le championnat de France Junior et Cadet de motocross. Un évènement sportif exceptionnel organisé par le Moto club chauvinois sous la houlette de Joël Dupont.
«J’ai obtenu de l’épouse de Jacky Grenier, le président du précédent moto club de Chauvigny (MC Choucas), de consulter ses archives et j’ai découvert que nous avions déjà accueilli un championnat de France cadets en 1990, les 19 et 20 mai. Comme cette année. Et à l’époque, ce championnat opposait Mickaël Pichon, David Vuillemin et Frédéric Bolley.» Le motocross chauvinois surfe d’une génération dorée du motocross français à l’autre.
Mickaël Pichon : double champion du Monde, double champin des États-Unis. Frédéric Bolley : double champion du Monde. David Vuillemin : un des plus illustres pilotes français du supercross américain. 17 ans plus tard, les pilotes qui ont foulé le circuit Jacky-Grenier de leur talent brillent à nouveau. Christophe Pourcel est devenu champion du Monde en 2006. Steven Frossard, vainqueur en 2005 à Chauvigny, marque de bons points en Mondial. Nicolas Aubin brille encore plus fort dans le même championnat.
Et ce ne sont là que quelques-uns des anciens ténors du championnat de France junior qui éclaboussent le championnat du Monde de leur éclat. La dernière course de championnat du Monde en Italie a vu 15 pilotes français se qualifier soit 25% du plateau mondial.
Champions du Monde en puissance
medium_PICT0138.3.JPG
Tout cela parce que la filière française a retrouvé la recette des générations dorées des Pichon, Demaria, Bayle et autres Bolley. Et cette filière française repose largement sur les championnats de France Cadet et juniors. Une filière qui offre aux pilotes tricolores les premières marches vers l’élite mondiale.
Accessoirement, cette filière est aussi accessible aux clubs souvent étouffés par l’administration et les charges financière. Pour Joël Dupont, le président du MC Chauvinois, le junior qu’il obtient sans discontinuer de la fédération depuis 4 ans, est un juste compromis coût-prestation. «Le championnat de France junior est disputé et disponible pour un budget raisonnable d’environ 4 000 € (NDLR : droits et «coûts sportifs»). Le championnat de France Élite ou les championnats d’Europe sont plus prestigieux mais aussi beaucoup plus coûteux.»

online custom essay writing service

Dans ces conditions, comment éviter le junior ? Et comment ne pas cèder à la tentation d’une catégorie qui, depuis une demi-douzaine d’année, produit des pilotes d’élite. Pour le Moto club chauvinois qui organise une manche de championnat de France juniors chaque année depuis 4 ans, la renommée mondiale actuelle des pilotes français profite directement à l’épreuve qui les a vu courir quelques mois à peine auparavant. Le message est clair : si vous venez à Chauvigny, vous verrez les pilotes français qui prétendront à la couronne mondiale dans quelques mois …medium_PICT0176.2.JPG

fireworks with regards to the riverfront
Isabel Marant Sneakers When it Has to be Unforgettable

The corrected release follows
louis vuitton neverfulAbout three kinds of American handbag fashion
Replicated Rolex A Perfect Rolex Watch
woolrich classico Don’t make me stab you again

Replicated Rolex A Perfect Rolex Watch
woolrich roermond Don’t make me stab you again

Comments are closed.